Windows 10 n’est pas le problème

Il y a quelques semaines, j’ai observé la réaction de nombreux utilisateurs face à Windows 10 et à sa gestion de la vie privée des utilisateurs.

Pour la résumer, c’était :

« Mais Windows 10 ne respecte pas tes choix et ta vie privée ! – Je m’en moque. – Et en plus il peut détecter si tu utilises des versions piratées de certains jeux vidéo. – Quoi ? Scandale, révolution, ma vie privée bordel ! »

Personnellement, je trouve que c’est triste de s’alarmer sur des jeux vidéo alors que la vie privée et son respect me semblent éminemment plus importants.

Seulement, en soi, ce n’est pas Windows 10 le problème. Certes la version du système cristallise de nombreux problèmes sur au moins autant de points sensibles, mais il ne faut pas oublier « le reste ».

Le reste, c’est l’utilisation d’un système fermé qui ne vous permet pas de savoir ce qu’il se passe exactement « sous le capot ». Personne sur terre n’est en mesure de garantir qu’un système fermé fait effectivement ce qu’il est censé faire et pas autre chose.

Puis il ne faut pas non plus oublier l’utilisation des serveurs DNS de votre opérateur ou ceux de Google. Lorsque vous vous rendez sur votre site de téléchargement préféré, une requête est effectuée pour résoudre l’adresse du site web et la transformer en adresse compréhensible par votre machine, ce qui veut dire que votre fournisseur de DNS sait ce que vous faites, qui demande quoi et quand. On peut imaginer que votre opérateur, si vous utilisez ses DNS, sait que vous vous rendez sur un site de téléchargement pour obtenir une version pirate d’un jeu vidéo.

On peut aussi parler des « trackers » d’un site, entre ceux des régies publicitaires, de Google, des trackers du site, des systèmes d’analyse des visiteurs avec Google Analytics par exemple, des liens qui renvoient à d’autres liens externes au site… lorsque vous tentez d’accéder à un site web, vous laissez bien plus de traces que celles que Windows 10 est en capacité d’obtenir.

Nous nous évertuons à « vous » expliquer l’importance que devrait avoir la protection de la vie privée dans le quotidien de chaque personne, depuis déjà de nombreuses années.

Sur ce blog et sur ceux d’avant, depuis de nombreuses année, au fil de nombreux billets, je tente de « vous » faire prendre conscience que la vie privée, c’est important, vital, fondamental, la plupart du temps sans succès, les personnes étant d’accord étant celles déjà sensibles à cette notion de vie privée.

Comme je viens de le dire, la plupart du temps, j’échoue. La tendance générale n’a pas fondamentalement changé depuis les révélations d’Edward Snowden, « tout le monde » s’en tape, de la vie privée.

Et voilà que Microsoft change ses conditions d’utilisation. Qui déplaisent et qui, fait positif, réveillent quelques personnes. Non pas pour leur vie privée mais parce qu’il serait possible de les priver de jeux vidéo.

Je crois que nous passons à côté de l’essentiel. Si Microsoft ose sortir ces conditions d’utilisation, s’il ose sortir un système particulièrement irrespectueux de votre vie privée, c’est peut-être qu’à un moment, nous avons décidé de le laisser faire.

Nous nous plaignons sans changer nos pratiques et nos habitudes. Nous nous plaignons de Microsoft et restons sous Windows, de Google tout en continuant de l’utiliser, de Facebook tout en balançant du like partout…

Windows 10 n’est pas le problème mais une toute petite partie de ce dernier. Problème dont nous faisons partie.

SOURCE @ http://pixellibre.net/2015/09/en-bref-windows-10-nest-pas-le-probleme/