Microsoft et MS-Windows 10 : l’espiogiciel géant caché sous la forme d’un OS sera-t-il l’objet d’une prise de conscience ?

Il ne se passe plus une semaine depuis la sortie de MS-Windows 10 sans qu’un nouveau scandale ne vienne ternir le dernier né de Microsoft.

Voici une chronologie non-exhaustive des principaux « scandales » que j’ai pu trouver :

17 juillet 2015 : les mises à jour seront automatisées et obligatoires, sauf pour les versions Entreprises de l’OS.

Même si cela part d’un bon sentiment (vouloir limiter la casse), cela peut entrainer des situations cocasses en cas d’une mise à jour faisandée qui finira un jour ou l’autre par arriver. D’ailleurs, dès le 10 août, dixit ZDNet, ce fut le cas.

30 juillet 2015 : Il faut faire attention de bien configurer les options concernant l’envoi des informations auprès des serveurs de Microsoft. Ce dernier s’avérant être une commère de haut vol.

La CNIL a fait un article à ce sujet, que je vous conseille de lire.

18 août 2015 : selon les licences d’utilisation, textes que personne ne lit complètement, Microsoft se réserve le droit de désactiver des logiciels non légaux des ordinateurs sans prendre de pincettes. Simple reprise des conditions d’utilisation d’utilisation de la Xbox.

21 août 2015 : Microsoft annonce en tout tranquillité que les notes de publication ne concerneront que les mies à jour les plus importantes. En clair, circulez, il n’y a rien à voir.

Dernier « scandale » en date ? Certains sites de partages ont décidé de mettre à la porte les utilisateurs de MS-Windows 10.

Selon torrentfreak, certains sites de partage, vu les dérives concernant la gestion des données de l’utilisateur dans MS-Windows 10, ont décidé de ne plus accepter leur présence. Sûrement lié à l’histoire de la désactivation automatique de certains logiciels non légaux selon Microsoft. Ouille 😀

Cela doit faire partie à certains lobbys d’ayants-tous-les-droits soit dit en passant, qui n’auront bientôt plus besoin d’usine à gaz comme l’Hadopi pour combattre les méchants pirates qui les empêche de vendre de la pollution de trottoir à prix d’or.

Cela commence à faire beaucoup pour un OS sorti depuis moins d’un mois quand j’écris cet article.

Je dois dire que je ne suis pas le moins du monde surpris par les polémiques qui entourent le nouvel opus de Microsoft. Si j’ai laissé tomber les OS de Microsoft, ce n’était pas par idéologie, mais simplement par curiosité et car j’avais atteint un certain niveau d’utilisation de logiciels libres pour franchir la dernière étape : celui de l’OS. Et aussi pour ne plus avoir à chercher de cracks pour certains logiciels trop onéreux 😀

Grand bien m’en a pris, le dernier MS-Windows que j’ai utilisé en dur sur mes ordinateurs fut MS-Windows XP.

Depuis 2006, soit 9 ans, je n’ai utilisé que des distributions GNU/Linux. Mais je ne suis pas ici pour faire du prosélytisme.

Cependant MS-Windows 10 sera un succès car il surfera sur trois principes :

  1. Une interface classique qui rompt avec le saut ergonomique de MS-Windows 8.x
  2. La vente conjointe avec les nouveaux ordinateurs plus ou moins verrouillé au niveau du circuit UEFI
  3. Un « TINA » qui prospère sur la croyance que les OS libres ne sont pas encore assez matures pour une utilisation courante et spécialement pour le ludique.

Quand je vois la liste des scandales liés à MS-Windows 10, ma culture historique revient à la charge, spécialement une séquence d’un documentaire de Frédéric de Rossif, « De Nuremberg à Nuremberg » où le narrateur cite Hans Friztsche (1900-1953)

« Vous tous qui nous accusez n’attendiez rien de bon d’Hitler et vous êtes effondrés par l’horreur de ce qui s’est passé vraiment. Mais alors essayez de comprendre l’indignation de ceux qui attendaient quelque chose de bon d’Hitler et qui furent trahis. Je suis l’un d’entre eux. »

Bien entendu, il n’y a pas de genocide et autre massacres généralisés liés à MS-Windows 10, seulement une destruction méticuleuse de la vie privée des utilisateurs. Mais remplacez Hitler par MS-Windows 10, et la phrase s’étoffe assez bien.

Il faut dire que Microsoft ne fait que suivre le mouvement engagé par le réseau social le plus gros du monde, vous savez, celui du fesseur de caprins…

fessebouc

C’est aussi du pur miel pour moi que de voir une partie de la blogosphère et de la webzinosphère retourner sa veste. On peut y lire certains discours que je vous laisse découvrir. Ma seule remarque sera : « Il ne faut jamais dire jamais », surtout quand on parle d’informatique.

Pour finir, je vous renvoie à l’article de Damien qui croit encore – c’est respectable – que MS-Windows 10 sera une occasion de faire comprendre l’importance d’utiliser du logiciel libre.

Ajout à 23 h 25, ce 24 août 2015… Une petite vidéo bien parlante.

Après, c’est vous qui voyez…

 

SOURCE @ http://frederic.bezies.free.fr/blog/?p=13245

Publicités