Internet 3.0 : peut-on reprendre le contrôle des géants ?

Hal Hodson pour le New Scientist revenait cet été sur le fait que les utilisateurs aient perdu le contrôle de leurs données. Peut-on revenir en arrière ? Peut-on combattre les géants du Net qui accaparent nos données au profit d’un internet, certes de plus en plus pratique, mais aussi de plus en plus intrusif ? Au lieu d’une prolifération de sites gérés indépendamment, le web est désormais dominé par des entreprises mondiales avec lesquelles nous avons conclu un pacte faustien. En échange de commodités, nous laissons des sociétés comme Google, Facebook… mener leurs activités en profitant de nos données personnelles. Et nos données sont désormais utilisées pour créer le web de demain, l’internet de l’intelligence artificielle et de l’apprentissage automatisé.

L’article du New Scientist revient sur quelques solutions qui se dessinent pour remédier à la prédation des données des utilisateurs. Il évoque notamment Solid, un projet du MIT mené par Tim Berners-Lee lui-même. Un projet qui vise à séparer les données des applications et des serveurs qui les utilisent, afin que les utilisateurs retrouvent le contrôle de leurs données. L’idée est de permettre le développement d’un web plus décentralisé qu’il n’est où les sites, services et applications pourront obtenir l’accès aux données des utilisateurs sous leur contrôle, sans pouvoir les aspirer. L’un des enjeux principaux de Solid est de redonner à l’utilisateur le contrôle et la propriété de son graphe social, la liste des gens avec qui nous sommes en relation (permettant de le réutiliser partout, plutôt que de dépendre de chaque graphe que vous construisez avec chaque outil social que vous utilisez), et de décider qui a accès à vos données.

Solid, si c’est encore un projet en développement n’est pas le seul projet de ce type. On pourrait évoquer notamment le projet OpenPDS que nous avons déjà évoqué ou d’une certaine manière l’initiative Cozy partenaire du projet MesInfos porté par la Fing, éditeur d’InternetActu. L’article du New Scientist évoque lui MaidSafe, un réseau P2P chiffré reposant sur la blockchain, qui protège vos données en les rendant complètement décentralisées.

Certes, ces initiatives ne sont pour l’instant pas aussi commodes d’utilisation que les services des Gafa… Mais pour Brewster Kahle, de l’Internet Archive, « Nous avons la technologie que Tim Berners-Lee n’a pas eue il y a 25 ans. Il y a un réel changement en cours. Hormis le World Wide Web, toute la plomberie de l’internet est un système distribué. Je pense que nous pourrions désormais faire ce saut ». La façon dont nous utilisons le web pourrait changer, nous offrant à la fois « la commodité et la décentralisation ». Pour Harry Halpin du W3C, il y a là une vision émergente qui suppose que si les gens pouvaient contrôler leurs données, cela aurait un impact positif considérable sur la société.

Certes, changer le web s’annonce difficile, surtout face à la puissance des empires qui s’y sont construits. Mais à la différence d’hier, comme le disait Kahle, nous sommes sur le point d’avoir une alternative que nous n’avions pas jusqu’alors… L’espoir semble donc permis !


SOURCE @ http://www.internetactu.net/a-lire-ailleurs/internet-3-0-peut-on-reprendre-le-controle-des-geants/

LICENCE CC BY 3.0  Internetactu.net 2003 – 2016

 

Publicités