L’actu des GAFAM #9

Vous trouverez dans ce neuvième billet mensuel ma petite sélection d’articles concernant l’actualité des GAFAM qui ont été publiés dernièrement … Je vous invite bien évidemment à en prendre connaissance afin de vous forger votre opinion !

Comme tous les mois, l’actualité a été chargée… mais ce numéro 9 est le dernier avant, au mieux, la rentrée de septembre… En attendant, vous pourrez continuer à prendre connaissance de nouveaux articles @ http://autonews.gafam.fr/ !

Les logiciels libres conseillés par l’État français cette année

Les recommandations de l’État français en matière de logiciels libres sont connues pour les administrations. Le document 2019 se faisait un peu attendre. Il vient de sortir.

La Dinsic (modernisation de l’État) a enfin publié en ligne la version de travail du document de référence. Le socle interministériel de logiciels libres (SILL) est géré par les correspondants ministériels, dans le cadre de l’instance de mutualisation sur les logiciels libres, sous le contrôle de la DINSIC. Il est mis à jour annuellement. Chaque version annuelle du SILL fait l’objet d’une validation.
Dans sa version actuelle, il porte sur le poste de travail, la gestion de parc, l’exploitation de serveurs, les bases de données et les environnements de développement.

Un vaste réservoir d’images sous licences libres

Vous cherchez des images utilisables pour vos sites ou publications ? Savez-vous qu’il est facile d’en trouver avec divers niveaux de permissions via le moteur de recherche des Creative Commons ?
Ces petits logos, familiers des libristes, sont souvent combinés et permettent de savoir précisément à quelles conditions vous pouvez utiliser les images :
Attribution : vous devez mentionner l’identité de l’auteur initial (obligatoire en droit français) (sigle : BY)
Non Commercial : vous ne pouvez pas tirer un profit commercial de l’œuvre sans autorisation de l’auteur (sigle : NC)
No derivative works : vous ne pouvez pas intégrer tout ou partie dans une œuvre composite (sigle : ND)
Share alike : partage de l’œuvre, vous pouvez rediffuser mais selon la même licence ou une licence similaire  (sigle : SA)
Si vous êtes dans le monde de l’éducation, pensez à faire adopter les bonnes pratiques aux élèves et étudiants qui ont besoin d’illustrer un document et qui ont tendance à piller Google images sans trop se poser de questions…
… mais il arrive souvent que de grands médias donnent aussi de bien mauvais exemples !
Si vous êtes embarrassé⋅e pour ajouter les crédits nécessaires sous l’image que vous utilisez, le nouveau moteur de recherche de Creative Commons vous facilite la tâche. C’est une des nouveautés qui en font une ressource pratique et précieuse, comme Jane Park l’explique dans l’article ci-dessous.
Article original : CC Search is out of beta with 300M images and easier attribution
Traduction Framalang : Goofy

Réglementer les géants du web?

La caricature de Chapleau résume tout. Publiée dans l’édition du 27 avril de La Presse+, on y voyait le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, avec un t-shirt sur lequel le pouce en l’air popularisé par son réseau social avait été transformé en un majeur bien dressé.
L’attitude cavalière de Facebook est palpable dans le rapport que Daniel Therrien, le Commissaire à la vie privée du Canada, a rendu public deux jours plus tôt. « Nous avons demandé à Facebook de nous fournir des renseignements, écrit M. Therrien. Nous constatons avec déception qu’un grand nombre de nos questions sont restées sans réponse ou n’ont pas reçu de réponse satisfaisante .»
Le Commissaire enquêtait sur les impacts de ce qu’on a appelé le scandale Cambridge Analytica sur les Canadiens. Sa conclusion? Le réseau social « a renoncé à sa responsabilité quant aux renseignements personnels dont [il] a la gestion ».

Le noyau Linux directement intégré à Windows 10

L’ouverture à l’open source se poursuit chez Microsoft. Dans le cadre de sa conférence Build 2019, l’éditeur annonce l’intégration d’un noyau complet Linux au sein de Windows 10.

Un documentaire sur le logiciel libre à ne pas manquer sur ARTE

Cette semaine, ARTE diffusait un passionnant documentaire de Philippe Borrel intitulé « Internet ou la révolution du partage ». Au coeur du propos, la révolution du logiciel libre.

Interview de Pierre-Yves Gosset – Bonus de Philippe Borrel – Internet ou la révolution du partage

Titre : BONUS ITV Pierre-Yves Gosset/Bonus N°2 du docu Internet ou la révolution du partage
Intervenant : Pierre-Yves Gosset
Lieu : Arte – Documentaire de Philippe Borrel Internet ou la révolution du partage
Date : mai 2019
Durée : 7 min 20
Visualiser ou télécharger la vidéo
Licence de la transcription : Verbatim

La liberté d’expression, victime de la censure sur Internet

Le fait que nous vivions dans un monde où la diffusion de l’information est largement sous le contrôle de sociétés privées (et de gouvernements très largement influencés par ces grandes corporations) constitue en soi une mise en accusation suffisante de notre civilisation. Même si, de manière inconcevable, aucun autre crime n’était jamais commis nulle part et que les systèmes de pouvoir étaient généralement bienveillants envers les citoyens, un contrôle et une diffusion de l’information concentrés dans une poignée de mains privées justifieraient des tentatives de reconstruction de la société sur de nouvelles bases.
Un tel contrôle est tout simplement trop contraire aux principes de la liberté d’expression et du libre accès à l’information pour être toléré par un peuple attaché à la démocratie, à la vérité et à une communication rationnelle et sans entrave. Mais c’est bien pire encore lorsque le contrôle de l’information par quelques consortiums & milliardaires est une condition préalable essentielle à ce que des crimes systématiques contre l’humanité soient commis sans cesse par ces mêmes entreprises et gouvernements. Si le public savait tout ce qui se passe, il est peu probable qu’il le tolère longtemps.

CC Search : 300 millions d’images gratuites

L’organisation Creative Commons propose un nouveau service : un moteur de recherche qui permet de rechercher des images libres de droits et gratuites, en s’appuyant sur la base de 19 sites. Ce qui représente 300 millions d’images, un chiffre qui devrait augmenter dans les mois à venir.
A la base Creative Commons propose aux éditeurs de contenus un ensemble de six licences pour assurer la protection des œuvres et indiquer des règles de réutilisation de celle-ci, de façon plus ou moins restrictives. En complément, le moteur de recherche permet de trouver les œuvres tombées dans le domaine public (Public Domain Mark) et celles où l’auteur a renoncé à ses droits (CC0).

Mobilizon : Finançons un outil pour sortir nos événements de Facebook !

Nous avons moins de 60 jours pour financer Mobilizon. Moins de 60 jours pour faire connaître notre projet d’alternative libre et fédérée aux événements Facebook ; et pour savoir à quel point nous devons nous y investir.
Changer le logiciel de celles et ceux qui changent le monde ?

Pourquoi les logiciels tombent en panne

Titre : Décryptualité du 6 mai 2019 – Pourquoi les logiciels tombent en panne ?
Intervenants : Nolwenn – Nico – Luc
Lieu : April – Studio d’enregistrement
Date : 6 mai 2019
Durée : 13 min 50
Écouter ou télécharger le podcast
Revue de presse pour la semaine 18 de l’année 2019
Licence de la transcription : Verbatim

Tonton Alias raconte comment il s’est cogné au mur du content ID de Google

Titre : Décryptualité du 13 mai 2019 – Tonton Alias raconte comment il s’est cogné au mur du content ID de Google
Intervenants : Alias – Mag – Manu – Luc
Lieu : April – Studio d’enregistrement
Date : 13 mai 2019
Durée : 14 min
Écouter ou télécharger le podcast
Revue de presse pour la semaine 19 de l’année 2019
Licence de la transcription : Verbatim

La taxe GAFA, une bien timide réponse à la toute-puissance de ces multinationales pas comme les autres

Avec le projet de taxe GAFA (acronyme qui désigne Google, Apple, Facebook et Amazon), le gouvernement français, notamment par la voix de son ministre de l’Économie Bruno Le Maire – soutenu par plusieurs de ses homologues européens – semble aujourd’hui déterminé à contraindre les grandes multinationales du numérique à mieux contribuer à l’impôt, quitte à assumer un certain isolement. Aux États-Unis, certains élus démocrates vont même plus loin : ils prônent désormais un démantèlement pur et simple, considérant que la menace dépasse largement l’évasion fiscale et sape l’économie réelle, voire la démocratie. Pourtant, cette super puissance des grandes entreprises qui menace les États n’est pas vraiment un phénomène récent.

La directive européenne sur le droit d’auteur impose-t-elle le filtrage des contenus ?

La nouvelle directive sur le droit d’auteur dans le marché unique numérique (directive DSM) a été adopté définitivement par le Conseil européen le lundi 15 avril dernier.
Dans ce débat législatif extrêmement polarisé, une grande confusion aura régné jusqu’au jour du vote final quant à l’interprétation élémentaire des conséquences d’une des mesures centrales de la directive, l’article 13 (devenu article 17). Alors que ses partisans défendaient un mécanisme nécessaire et équilibré pour assurer un juste partage des revenus de l’exploitation des œuvres sur les plates-formes en ligne, ses détracteurs dénonçaient les dangers pour la liberté d’expression d’une telle banalisation du filtrage algorithmique : l’utilisation de méthodes algorithmiques pour détecter et bloquer certains contenus.
Tâchons d’y voir un peu plus clair.

Qwant, Microsoft et Vivatech

J’ai passé 3 jours sur le stand Qwant à Vivatech, et les questions ont fusé suite aux annonces. Je fais donc à l’arrache un article qui j’espère répondra aux questions fréquemment posées sans révéler de choses confidentielles. Je pense que mes collègues publieront la semaine prochaine un billet de blog officiel plus technique sur ce sujet.
Pourquoi ce partenariat avec Microsoft ?

Surprise : Qwant annonce un partenariat avec… Microsoft !

Qwant, l’anti-Google, qui prône le respect de la vie privée au sein de son moteur de recherche vient d’annoncer un partenariat avec le géant Microsoft. L’objectif : profiter de la puissance du Cloud Azure pour améliorer l’expérience des utilisateurs.

Caliopen : la version bêta vient enfin d’arriver

On l’annonçait fin mars. Elle est là. La première bêta de Caliopen vient d’être livrée aux testeurs. Résumé des nouveautés.

Pour l’interopérabilité des géants du web : lettre commune de 45 organisations

La Quadrature du Net est à l’origine d’une lettre commune demandant au gouvernement et au législateur d’agir pour que les grandes plateformes (Facebook, Youtube, Twitter…) deviennent interopérables avec les autres services Internet. L’April fait partie des 45 organisations de défense des libertés, organisations professionnelles, hébergeurs et FAI associatifs co-signataires de la lettre.

Appel de plusieurs organisations à imposer un minimum d’interopérabilité pour les GAFA

Lorsque l’on essaie de convaincre des personnes de quitter les vilains réseaux sociaux centralisés des GAFAM comme Facebook ou YouTube, censeurs et piqueurs de données personnelles, l’objection la plus courante qui est faite est : « Mais, tous mes amis sont sur Facebook, YouTube, Google+ [non, je rigole] et Instagram. Donc, si je pars, je me retrouve seul. » L’idéal serait que tout le monde parte en même temps des GAFAM pour aller vers des réseaux sociaux libres et décentralisés, mais cela semble peu réaliste.
Une solution serait alors de contraindre par la loi les acteurs (tous états‐uniens). Mais serait‐ce efficace ?

Audience contre le Privacy Shield devant le Tribunal de l’UE !

Le régime de surveillance des Etats-Unis va de nouveau être examiné par les juges européens. Après 3 ans de procédure, l’audience sur notre affaire contre le « Privacy Shield » a enfin été fixée aux 1er et 2 juillet. Retour sur ces 3 années de combat.

Facebook France : La chasse à la désinformation pendant les élections européenne

Nous agissons pour sécuriser Facebook,
en particulier pendant les élections européennes.

Source : Facebook

La sécurité et la transparence sur Facebook sont nos deux priorités majeures. Alors que les élections européennes se profilent à l’horizon, nous sommes plus déterminés que jamais à offrir à nos utilisateurs une plate-forme qui leur permet d’avoir des discussions politiques légitimes tout en protégeant l’intégrité de ces élections sur Facebook. C’est la raison pour laquelle nous renforçons la transparence de toutes les publicités de nature politique ou liées à des enjeux sociaux, parallèlement à nos mesures de sécurité habituelles visant notamment à réduire la diffusion de fausses informations, ou à supprimer les faux comptes.

Et de 10 pour la suite bureautique OnlyOffice

De nouveaux outils de sécurité, de nouveaux droits d’accès aux documents, des améliorations dans le courriel, le calendrier et LDAP : la version 10.0 d’OnlyOffice arrive à destination des instances auto-hébergées.

Vous êtes en pleine « dégooglisation » ? OnlyOffice est là avec sa nouvelle version. Au programme, de nombreuses améliorations dans tous les modules et surtout un cap symbolique : OnlyOffice 10.0 est disponible dans les solutions auto-hébergées dès aujourd’hui. Pour rappel, la version libre est gratuite et son code est disponible sur GitHub.

Olivia : lecteur multimédia gratuit pour Youtube sous Linux

Il est tout nouveau, tout chaud : Olivia est un nouveau lecteur de musique en mode cloud pour Linux. Open Source, il est disponible en version alpha.

Comment maîtriser son identité numérique

De nos jours, il est fréquent que la rencontre en ligne précède la rencontre réelle. Par exemple, si un ami nous parle de quelqu’un, notre premier réflexe est de chercher cet individu sur Google. Autre cas habituel, avant un entretien d’embauche, il est fréquent d’aller sur LinkedIn afin de se renseigner sur la personne avec qui nous nous entretiendrons. Près d’un recruteur sur deux suivait déjà cette logique il y a cinq ans. Le développement des réseaux socio-numériques professionnels ces dernières années a probablement largement amplifié ce phénomène.
Autrement dit la place prise par notre « moi virtuel », est de plus en plus prédominante. Notre avatar est souvent pionnier dans la rencontre avec autrui, et notre identité numérique devient déterminante dans notre vie professionnelle ou sociale.
Qu’est-ce que l’identité numérique ?

Donald Trump à la rescousse du logiciel libre

Vous n’avez certainement pas loupé l’affaire du désaccord commercial entre Etats-Unis d’Amérique et Chine concernant Huawei. Le gouvernement étasunien ordonne à des entreprises locales (filles ?) de ne plus commercer avec d’autres entreprises étrangères.
Ainsi l’entreprise chinoise Huawei n’aura plus accès à Android, le logiciel faisant tourner 80% des téléphones mobiles dans le monde actuellement. Microsoft est lui aussi mis à contribution et ne devra plus fournir de Windows à cette même firme chinoise. N’ayant aucune envie d’analyser la portée géopolitique des mauvaises relations sino-étasuniennes, je me focaliserais plutôt sur la mise en lumière involontaire projetée par Donald Trump sur le Logiciel Libre.
Et oui, le logiciel libre est l’alternative vers laquelle se tournent les victimes de l’histoire…

Pourquoi tout le monde pense que Facebook ne manipule que les autres

Un certain nombre de personnalités en appellent aujourd’hui à une régulation de Facebook, y compris l’un des co-fondateurs de l’entreprise et l’un de ses premiers soutiens financiers.
La majeure partie des critiques porte sur la façon dont les algorithmes de Facebook prennent pour cible les utilisateurs à coups de publicités, et sur l’effet « caisse de résonance » qu’ils produisent en diffusant un contenu idéologiquement biaisé.
En dépit de ces récriminations, l’entreprise affiche des bénéfices record, et des milliards de personnes – dont plus des deux tiers de la population adulte aux États-Unis – continuent d’utiliser la version non régulée qui existe actuellement.
Depuis 30 ans, j’étudie les dynamiques sociales à l’œuvre sur Internet, et je soupçonne que ces contradictions apparentes sont d’ordre psychologique. Les gens connaissent les problèmes que pose Facebook, mais chacun s’estime à l’abri de ses effets délétères, tout en s’imaginant que les autres risquent d’en subir l’influence. Ce paradoxe aide à comprendre pourquoi les gens continuent à fréquenter le site, qui peut encore se targuer de compter plus de 2 milliards d’utilisateurs par mois en moyenne. Ironie du sort, la psychologie explique aussi les appels à réguler le géant des réseaux sociaux.

Publicité en ligne : reprenons la main !

Vous avez peut-être été stupéfaits par des pubs que vous recevez sur des plates-formes du web, peut-être vous êtes-vous inquiétés. Vous avez sûrement entendu parler de Cambridge Analytica et d’autres manipulations de la foule des internautes. Tout cela est mystérieux, opaque. Les recherches de deux informaticiens grenoblois, Oana Goga et Patrick Loiseau, les ont amenés à étudier le sujet. Ils racontent ce qu’ils ont appris. Cet article est publié en collaboration avec Le Blog Binaire.

La plate-forme de publicité de Facebook est fréquemment source de controverses en raison de potentielles violations de vie privée, de son opacité, et des possibilités de son utilisation par des acteurs malhonnêtes pour du ciblage discriminatoire ou même de la propagande destinée à influencer des élections.
Pour répondre à ces problèmes, de nombreux gouvernements et activistes prônent une augmentation de la transparence et de la responsabilité de Facebook au sujet des publicités qui circulent sur la plate-forme. Par exemple, le Règlement général sur la protection des données (RGPD) européen introduit un « droit à l’explication ». Toutefois, comment apporter de la transparence à un tel système reste une question largement ouverte sur le plan technique. En collaboration avec des chercheurs de l’institut Max Planck (Allemagne) pour les systèmes logiciels, de l’université de Northeastern (États-Unis), et de l’université fédérale du Minas Gerais (Brésil), nous explorons les différentes sources de risques dans les plates-formes de publicités des médias sociaux telles que celle de Facebook et des solutions pour les atténuer via des mécanismes de transparence.

Lancement d’une campagne dans neuf pays de l’UE contre les techniques illégales de la publicité en ligne

L’association berlinoise Liberties lance aujourd’hui avec de nombreux alliés une campagne d’actions contre le ciblage publicitaire devant les autorités 9 pays européens, et vous invite à la rejoindre. La Quadrature du Net assiste Liberties pour porter cette action devant la CNIL dans les jours à venir. Nous reproduisons ici leur communiqué de presse.

BONUS :

Richard Stallman et la révolution du Logiciel Libre

Découvrez la biographie autorisée de l’inventeur du Logiciel Libre : Richard Stallman.

Cette biographie autorisée de Richard Stallman éclaire sans complaisance la vie de ce personnage autant décrié qu’encensé qui a révolutionné l’histoire du logiciel en fondant le mouvement pour le logiciel libre.
Amendée avec humour par Richard Stallman lui-même sans rien perdre de ses qualités critiques, elle retrace au travers d’anecdotes savoureuses la jeunesse d’un surdoué, les événements qui l’ont mené à la genèse de la licence GNU GPL, et sa lutte pour protéger l’ouvrage logiciel et en faire reconnaître le rang de patrimoine mondial.
Cet ouvrage s’inscrit dans le projet Framabook du réseau Framasoft pour la diffusion du logiciel libre auprès d’un large public. Adaptation à l’initiative d’Alexis Kauffmann.
Disponible sur l’amazon killer : La place des libraires

… Bonnes découvertes & bonnes lectures !


Me soutenir

Si vous aimez ce que je (re)diffuse & si vous voulez me soutenir : Vous pouvez m’aider à continuer en me faisant un don en Ğ1